Sylvestre Ilunga à Sama Lukonde : « La fonction qui est la vôtre aujourd'hui est prestigieuse mais aussi dérisoire »

« La fonction qui est la vôtre aujourd'hui, est une fonction prestigieuse, très importante pour la marche de la République, c'est une fonction très enviée. Vous avez la chance d'occuper cette fonction en somme prestigieuse mais aussi dérisoire », a conseillé le Premier ministre sortant Sylvestre Ilunga à son successeur.

C’était ce mardi 27 avril à l’occasion de la cérémonie de remise et reprise entre les deux personnalités.

Pour expliciter ce conseil, Sylvestre Ilunga affirme ce qui suit :

«  Si ça marche, le bénéfice est pour quelqu'un d'autre, mais si ça ne marche pas, c'est votre faute, parce que le Premier Ministre est celui qui encaisse tous les coups. Vous êtes le responsable de tout ce qui arrive de mauvais dans ce pays, mais il faut s'y faire, car on a besoin que d'un Premier ministre.  C'est pourquoi je dis que c'est une fonction dérisoire et très importante pour la République ».

Il promet d’accompagner le nouveau Premier ministre dans le travail qu’il va faire, parce que, estime-t-il, le premier bénéficiaire, c'est le peuple congolais.

Une fonction de grande responsabilité

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a remercié son prédécesseur pour des conseils allant dans l'intérêt général et le sens élevé de la patrie.

« Pour ma part, j'ai retenu qu'effectivement la fonction de Premier ministre reste une fonction de grande responsabilité et qui vient avec tout le poids,  surtout en cette période particulière de l'histoire de notre pays qui a changé de cap pour atteindre une vision. Vision qui est celle de l'Union sacrée de la Nation. Vu l'attente et les besoins qui se font sentir  dans le pays, il faut se mettre au travail  très vite et avec responsabilité », a-t-il relevé.

Il promet de faire un don de soi pour atteindre les objectifs et se sacrifier au nom et pour le compte de la Nation.

Le Premier ministre congolais rappelle les axes principaux qui lui ont été assignés par le chef de l’Etat à savoir la paix et la sécurité, la santé, l'éducation, la diversification de l’économie parce qu'il faut absolument la redresser et des réformes à initier dans le domaine fiscal, électoral, …

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner