Procès de 52 présumés bandits à Mbandaka : un policier écope de 10 ans de prison

Le procès en flagrance des 52 présumés bandits « Kuluna » arrêtés par les forces de l’ordre à Mbandaka entre déjà à sa deuxième semaine. La première condamnation prononcée mardi 4 mai, par le tribunal militaire de Mbandaka concerne un policier. Il s’agit du brigadier Eteni Longondo, qui a écopé de six ans de servitude pénale principale, avec paiement des frais d’instance. Il a été reconnu coupable de violation des consignes et dissipation de quatorze munitions de guerre au quartier artisanal. 

Le président du tribunal militaire de garnison, capitaine Fabien Sangwa, a indiqué que les autres affaires de violation de consigne et extorsion, opposant l’auditeur militaire de garnison à cinq policiers et militaires avaient été prises en délibéré. Le prononcé est prévu jeudi 7 mai ou mardi prochain. Selon lui, le dossier relatif à la voiture 4x4 prétendue servir au transport des biens volés a été transféré au parquet civil.   

Il affirme par ailleurs que parmi les 52 présumés, il y a 14 élèves mineurs et un étudiant. Ils étaient en conflit avec la loi, car ils étaient arrêtés dans des fumoirs de chanvre et débits de liqueurs fortes. Parmi ces personnes, se trouvent 15 jeunes qui circulaient la nuit dans le cadre des groupes d’autodéfense des quartiers. 

L’auditeur militaire, le colonel magistrat John Mambi qui instruit leurs dossiers, indique qu’ils seront remis à leur juge naturel, et les innocents seront relaxés. 

Ce procès en flagrance de cinquante-deux présumés bandits et voleurs à main armée avait débuté mercredi 28 avril dernier, à l’esplanade de la mairie de Mbandaka. 

Ces derniers avaient été interpellés lors des patrouilles mixtes et aussi lors des opérations de traque et de démolition des fumoirs de chanvre et des cabarets de vente des liqueurs artisanales fortes. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner