Sud- Kivu : de violents combats opposent deux milices à Uvira

De violents combats sont signalés depuis deux jours dans les chefferies de Bavira et de Bafuliiru, dans les Hauts plateaux du territoire d’Uvira.  

Des sources locales affirment que mercredi 12 mai, les Twigwaneho et leurs alliés conduits par le colonel déserteur de l’armée Michel Rukunda alias Makanika ont   attaqué tôt le matin le camp de combattants Maï-Maï Biloze Bishambuke à Masango, dans le groupement de Bijombo, chefferie de Bavira. 

 Les mêmes sources  signalent le déplacement massif de la population  de Masango   vers Magunda et à Musonjo dans la forêt d’Itombwe.  

Selon le président de la nouvelle société civile congolaise dans les Hauts plateaux, Pacifique Kararuka Mugaja, le bilan de ces affrontements n’est pas encore connu.  

Les seigneurs de guerre Ilunga Rusesema et Nguvu za Milima Issa Mutoka du groupe Biloze Bishambuke ont riposté à cette attaque et tentaient jusque dans la matinée de repousser l’autre groupe adverse. 

 Dans la partie nord du territoire d’Uvira dans la chefferie de Bafuliiru, un autre affrontement a été signalé lundi dernier entre un autre groupe Maï Maï et les Twigwaneho sur les montagnes surplombant Lalamba à Mutunga, village  situé à 50 km au nord-ouest de Sange.  

Des sources locales affirment que les Maï-Maï et alliés ont initié cette attaque contre les Twigwaneho très tôt vers 4 h du matin.  

 Alertées, les FARDC du 3304e régiment et du 341e bataillon spécial sont intervenues.  

Un tireur burundais a été capturé par les combattants Twigwaneho.  

Le commandant du 3304e régiment  dit avoir instruit à ses troupes déployées à Rubanga à la vigilance. 

 Entretemps, au nord-est de Lemera, des affrontements entre les miliciens Ngumino et la coalition Maï-Maï et FNL Burundais ont fait sept morts. 

 Ces combats se sont déroulés lundi dernier pendant plus de trois heures au village Kifuni, au Nord-Est du chef-lieu de la chefferie de Bafuliiru.  

Les éléments des FARDC précisent qu'ils ont arrêté cinq miliciens Ngumino avec deux armes AK 47 à Lemera-centre.  

Ces miliciens ont été transférés le même lundi à Luvungi pour être poursuivis. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner