Ituri : le gouverneur militaire ordonne la réouverture de la route Bunia-Mahagi

Le gouverneur militaire de l’Ituri, général Johny Nkashama, a effectué sa première visite jeudi 13 mai à l’intérieur de la province, à Iga-Barriere à 25 kilomètres au nord de Bunia dans le territoire de Djugu. Il a ordonné la repise du trafic sur la route Bunia-Mahahi.  

La mission avait pour objectif, de « s’imprégner de la situation sécuritaire » sur le tronçon Bunia-Mahagi, sur la route nationale numéro 27, où des miliciens de la CODECO étaient très actifs.   

La descente de l’autorité provinciale intervient quelques jours après la conquête de plus de quinze localités par les unités commandos des Forces armées de la RDC (FARDC). Ces localités étaient jadis occupées par les miliciens de la CODECO.  

Le général Johny Nkashama a ordonné à cette occasion, le passage de tous les véhicules qui étaient bloqués depuis une semaine sur le tronçon Jina, Iga-Barriere, Nizi, Fataki et Lopa l’axe Linji-Iga Barriere à cause des opérations militaires dans la région. Plus de cinquante véhicules transportant des marchandises étaient bloqués à Lopa dans le territoire de Djugu. 

La société civile ainsi que les transporteurs ont salué cette décision de l’autorité provinciale. 

Cependant, ils ont plaidé pour le démantèlement des barrières érigées par certains soldats des FARDC, où ils « tracassent et rançonnent » les passants. Ils ont également déploré la dégradation de cette route d’intérêt national, conséquences des pluies diluviennes. Cette situation expose malheureusement les usagers de cette route aux exactions des groupes armés qui sont disséminés dans la région après l’offensive des FARDC.   

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner