Retombées du sommet de Paris sur le financement des économies africaines

Le sommet sur le financement des économies africaines organisé mardi à Paris s’est clôturé le même jour en soirée. Parmi les résolutions prises figurent l’appui à la lutte contre la COVID-19 en Afrique, la restructuration de la dette du continent. Et l'un des apports concrets de ce sommet est notamment la promesse de 33 milliards USD de la part du FMI, sur les 100 milliards souhaités par l'Afrique pour soutenir son économie durement affectée par l'urgence de combattre le Coronavirus.  

Lors de ces assises de Paris, le président Félix Tshisekedi a proposé la levée des brevets sur les vaccins anti-COVID, afin de permettre qu'ils soient désormais fabriqués aussi sur place dans les pays africains. Cela diminuerait, selon lui, la méfiance des populations contre les vaccins du Coronavirus. 

-Comment analysez-vous les résultats et les résolutions de ce sommet de Paris ? 

Invités :  

-Professeur Michel Bisa, secrétaire scientifique de l’Observatoire des sciences sociales sur le phénomène de la COVID-19 au Congo-Kinshasa. 

-Professeur Mwahila Tshiyembe, directeur de l’Institut panafricain de géopolitique de Nancy en France. 

 

/sites/default/files/2021-05/19052021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner