Les services du FMI et la RDC s’accordent sur un plan de financement de 1.5 milliard USD

« Les services du FMI ont achevé des entretiens avec les autorités à propos d’un programme à moyen terme qui pourrait être appuyé par les ressources du FMI, à hauteur d’environ 1,5 milliard de dollars, au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) », a déclaré vendredi 28 mai Mauricio Villafuerte, chef de mission du Fonds monétaire international pour la RDC.

Cette déclaration a été publiée au terme d’une série des réunions tenues à distance du 6 au 27 mai avec la partie congolaise pour discuter du soutien financier du FMI au programme de réforme économique de la RDC. Les points suivants ressortent de ces discussions :

  • L’équipe du FMI a trouvé un accord au niveau des services en vue d’un programme sur trois ans visant à aider le pays à soutenir la reprise après la pandémie, à préserver la stabilité macroéconomique et à relancer la dynamique des réformes pour stimuler une croissance durable et inclusive.
  • Les mesures clef dans le cadre de ce programme seront axées sur la création d'un espace budgétaire pour les investissements et les dépenses sociales indispensables, le renforcement du cadre monétaire et de la surveillance financière, et l'amélioration de la gouvernance économique et de la transparence.
  • Cet accord au niveau des services reste soumis à l'approbation de la direction du FMI et à l'examen pour décision du Conseil d'administration du FMI.

Les effets de la COVID-19

Les services du FMI justifient ce nouveau financement notamment par l’impact de la COVID-19 sur l’économie de la RDC :  

« L'économie de la République Démocratique du Congo a été durement affectée par la pandémie du COVID-19. On estime que le PIB n'a augmenté que de 1,7% en 2020 malgré l'expansion du secteur extractif de près de 10%, et pourrait augmenter de 4,9% en 2021. La pandémie a eu un impact négatif sur les finances publiques (recettes et dépenses), l'inflation a culminé à 15,7% en glissement annuel en août 2020, parallèlement à une dépréciation rapide du franc congolais. »

Selon Mauricio Villafuerte, le programme à moyen terme des autorités est axé sur le soutien à la reprise post-COVID-19 et la relance du programme de réformes pour augmenter et soutenir une croissance inclusive et réduire la pauvreté, conformément aux priorités du gouvernement énoncées dans le Plan national de développement stratégique 2019-23.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner