Eruption du volcan Nyiragongo : le PAM fournit de la nourriture à plus de 43 000 déplacés de Goma

Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (PAM) a commencé, mercredi 2 juin, la distribution de rations alimentaires d'urgence à plus de 43 000 personnes déplacées à Sake, Minova et Rutshuru, des cités proches de Goma. 

Ces cités ont accueilli un afflux de personnes fuyant leurs maisons, à la suite de l'éruption soudaine du volcan Nyiragongo le 22 mai. 

Les personnes déplacées ont reçu des rations de 10 jours composées de farine, de légumineuses, d'huile et de sel. 

« Les gens se sentent impuissants et désespérés. Les familles qui ont fui dépendent entièrement du gouvernement et des organismes d'aide pour les produits de base comme la nourriture, l'eau et les abris », a déclaré Erwan Rumen, coordinateur de la zone Est du PAM. 

Le PAM se dit très préoccupé par la situation alimentaire et nutritionnelle des personnes contraintes de quitter leurs foyers.  

« Nous leur apportons l'assistance alimentaire dont elles ont besoin pour faire face à cette crise », ajoute Erwan Rumen. 

L'éruption a fait plus de 30 morts et a poussé plus de 400 000 personnes à fuir leur maison ou à être évacuées. Les familles qui sont parties avec quelques biens se sont dirigées à pied vers le nord, sur la route Rutshuru - Beni, récemment débarrassée de la lave qui l'avait bloquée, ou ont contourné le lac en direction des cités de Sake et Minova, situées respectivement à 27 et 46 km à l'ouest de Goma. Certains avaient des véhicules et ont continué plus au sud vers Bukavu. 

Sur la base des évaluations effectuées la semaine dernière, le PAM souhaite atteindre un total de 40 000 personnes à Sake, 65 000 à Minova et 60 000 à Rutshuru, tandis que le PAM Rwanda fournit une aide alimentaire d'urgence à de nombreuses autres personnes qui ont traversé la frontière. 

Mardi 1er juin, le PAM, en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), a commencé une distribution de nourriture à 300 enfants qui ont été séparés de leur famille dans le chaos qui a suivi l'éruption. 

Le Nord-Kivu est déjà confronté à un conflit armé, principalement dans le territoire de Beni, où les attaques contre les civils se poursuivent.  

Pour ramener la stabilité dans cette province touchée par le conflit, le gouvernement y a déclaré l'état de siège, ainsi qu'en Ituri, au nord. L'éruption du Nyiragongo s'est produite peu après l'instauration du régime militaire. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner