Kinshasa : services paralysés dans les hôpitaux publics par la grève des infirmiers et du personnel administratif

Les infirmiers et agents de l’administration dans le secteur de la santé de Kinshasa ont poursuivi leur grève sèche lundi 14 juin 2021, paralysant ainsi certains services sanitaires. Par exemple, deux dépouilles ont passé plus de 4 heures de temps dans les véhicules venus les déposer à la morgue de la Clinique Kinoise, le syndicat du personnel administratif du secteur de la santé ayant interdit à ses membres commis à la morgue de travailler.    

La tension est montée devant la morgue de la Clinique Kinoise, pendant des heures. Finalement, l’un des responsables de la Clinique a ouvert la morgue et reçu les deux dépouilles, au grand soulagement des familles. 

En effet, le personnel administratif du secteur de la santé a décidé de passer à une grève sèche à partir du samedi 12 juin. Cette décision a été prise après avoir constaté, selon eux, que le ministre de la Santé, Jean-Jacques Mbungani, n’avait pas porté leurs revendications au conseil des ministres de vendredi dernier, comme promis.

Service minimum 

A ce sujet, le ministre de la Santé, Jean-Jacques Mbungani, appelle les grévistes à l’observance d’un service minimum, en attendant l’aboutissement des démarches en cours, au sein du gouvernement pour des solutions à leurs revendications.

Il soutient qu’un accord a été trouvé avec les directions des hôpitaux pour l’organisation d’un service minimum notamment dans les morgues. C’est ce qui explique, selon lui, la sortie de dizaine de corps samedi dernier, dans certains hôpitaux de la place, notamment à la clinique Kinoise.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner