Butembo : la société civile invite les FARDC à détruire le camp des ADF dans le Graben

La société civile du Nord-Kivu invite les FARDC à lancer des offensives pour démanteler les réseaux des ADF qui circulent dans le Graben en chefferie des Bashu dans le territoire de Beni. Le vice-président de cette structure a affirmé ce samedi 19 juin sur la Radio Okapi que cela permettra  de mettre à l'abri les populations civiles de nouvelles attaques de ces rebelles. Edgard Mateso réagit  après l’enlèvement de plusieurs civils jeudi dernier par ces rebelles dans cette contrée. Il appelle également la population de la région à plus de vigilance et à dénoncer tout mouvement suspect. 

L’armée rassure que des dispositions sont déjà prises pour faire face à cette situation. La société civile indique qu'elle avait alerté il y a quelque jours sur la présence de présumés rebelles des ADF dans la chefferie de Bashu. Elle se dit étonnée que leur mode opératoire, basé, notamment sur les enlèvements de civils commence à prendre de l’ampleur dans la région. Edgard Mateso pense qu’il est urgent que les FARDC détruisent le camp de ces rebelles installé à la limite entre le secteur de Rwenzori et la chefferie de Bashu :

 « Leur position est bien connue, par ce qu’ils se sont déjà installés au confluent de la rivière Semuliki et la rivière Talia , c’est dans l’espace qu’on appelle communément Mwalika et les FARDC connaissent cet endroit, la population maitrise bien cet endroit. Cette position des ADF c’est une position très stratégique pour eux parce que  c’est par là qu’ils font leur ravitaillement, c’est pourquoi nous pensons qu’il est très urgent que les Forces Armées de la République lancent  des offensives pour détruire ce camp de l’ennemi qui risque de se réorganiser à partir de là et créer des surprises à la population civile tout autour des Villes de Beni et Butembo ».

 Il invite également la population à alerter les forces de sécurité sur tout mouvement suspect. L’armée qui dit être au courant de tout ce  qui se passe dans cette zone, affirme que tout est mis en œuvre pour faire face à cette situation.

Le porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord, le Lieutenant Antony Mwalushay,  appelle la population au calme et à renforcer sa collaboration avec les forces de sécurité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner