Kananga : inhumation ce mardi des ossements des victimes de Tshisuku


La cérémonie d’inhumation des ossements des victimes de Tshisuku, dans le territoire de Kazumba, est prévue ce mardi 22 juin. Cette cérémonie se déroulera en présence du ministre des Droits humains, Albert-Fabrice Puela qui séjourne depuis lundi 21 juin à Kananga ainsi que des représentants des Nations Unies. Il sera ensuite suivi de l’inauguration du Mausolée construit, à cet effet et sa remise aux communautés locales.

L’histoire remonte au 7 mai 2017 lors des violences liées aux évènements de Kamuina Nsapu. Elle s’est passée à Tshisuku, 130 Km de Kananga où des personnes rassemblées dans un marché ont été tuées par un convoi des militaires qui passaient. Ces derniers alléguaient avoir été attaqués.

Avec l’aide du Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme (BCNUDH), dix corps ont été identifiés et exhumés par l’Auditorat militaire. Les ossements ont été ramenés à l’hôpital provincial pour analyses.

Pour identifier l’appartenance des corps aux familles, des prélèvements d’ADN ont été effectués.

Par réquisition, ces corps devaient être remis aux familles pour inhumation. C’est dans cette perspective que le BCNUDH a décidé de construire un mausolée.
Sa remise officielle pour un enterrement digne des restes des victimes de Tshisuku va se dérouler en présence de plusieurs autorités venues de Kinshasa et du Kasaï-Central, mais aussi devant une délégation des Nations Unies ainsi que la société civile. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner