Massacre de Tshisuku : les ossements de 10 corps inhumés


Les ossements de dix corps des victimes des évènements de Tshisuku ont été inhumés mardi 22 juin dans cette localité située à 130 Km de Kananga (Kasaï-Central).

Les corps étaient rangés dans dix cercueils. Ils font partie de personnes tuées dans un marché par un convoi des militaires qui alléguaient avoir été attaqués.

Ces corps sont désormais placés dans un Mausolée, construit avec le financement des Nations unies et remis ce même mardi aux communautés locales.

En présence des victimes et toute l’assistance, le chargé de mission du Chef de l’Etat, Taylor Lubanga, a annoncé qu’un programme de réparations pour les victimes était déjà planifié : ‘’Le chef de l’Eta a décidé de prendre cette question avec beaucoup d’attention et un programme est mis en place. Vers la fin du mois de juillet, les réparations vont débuter’’.

Pour le ministre des Droits humains, Albert Fabrice Puela, le gouvernement s’implique pour que les actes commis sur la population locale ne restent pas impunis :

‘’ La lutte contre l’impunité de saura épargner personne. Toutes les personnes impliquées d’une manière ou d’une autre devrait répondre de leurs actes’’.

Des sources judiciaires assurent que le dossier est en train d’être examiné au niveau de la justice.

Avec l’aide du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH), les dix corps ont été identifiés et exhumés par l’auditorat militaire, après les tueries commises le 7 mai par un convoi des FARDC.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner