Pour certains habitants de Bunia, 61 ans après l’indépendance, la RDC peine à sortir de violences armées

Certains habitants de Bunia interrogés par Radio Okapi affirment que 61 ans après l’indépendance de la RDC, le pays est plongé depuis plusieurs décennies, dans une spirale infernale de violences armées. 

Dans la province de l’Ituri, plusieurs groupes armés actifs, commettent des nombreuses exactions contre la population. Les tronçons Bunia-Kisangani, Bunia-Beni, Bunia-Mahagi sur la route nationale numéro 4 et 27 (RN 4, RN 27), sont menacés par des combattants armés, dont ceux de la CODECO, qui créent l’insécurité. 

Certains habitants de Bunia qui ont vécu pendant la période de l’indépendance gardent de bons souvenirs de cette époque. Pour eux, l’après indépendance était caractérisé, par la stabilité, la sécurité, témoigne un vieillard de 80 ans, qui a requis l’anonymat : 

« Il y a une grande différence entre la période après l’indépendance et la situation actuelle. A l’époque, une personne pouvait quitter Kisangani et arriver à Bunia à tout moment, la nuit, tout comme le jour.  La sécurité était totale. Mais aujourd’hui, il y a l’insécurité. Les gens ne circulent plus librement. Rien ne marche dans tous les domaines : social, politique ou de sécurité. Les gens ne sont plus à l’aise, on est inquiet à chaque instant. On peut être attaqué par l’ennemi pendant la journée ou la nuit ».  

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner