Lomami : le directeur de la prison de Ngandajika condamné à 10 ans de travaux forcés pour détournement des subventions de l’Etat

Le directeur de la prison centrale de Ngandajika, dans la province de Lomami, Albert Kafwata Mubanga a été condamné à 10 ans de travaux forcés et au paiement des dommages et intérêts de l’ordre de 8 millions Francs congolais (4036 USD) à l’Etat congolais. 

 Le verdict du tribunal de grande instance de Kabinda, siégeant en chambre foraine à Ngandajika est tombé jeudi 1 er juillet.  

Albert Kafwata Mubanga est poursuivi pour avoir détourné les subventions de l’Etat, à hauteur de plus de 40 millions Francs congolais (20181 USD), destinés à la ration alimentaire des détenus. Après avoir rendu public ce verdict, l’incriminé a sur place interjeté appel.  

Selon des sources judiciaires, outre sa condamnation et des dommages et intérêts à payer à l'Etat congolais, il est demandé au directeur  de la prison centrale de Ngandajika de restituer également les subventions de l’Etat à hauteur de 56 millions Francs congolais (28254 USD), destinés à la ration alimentaire des détenus de la prison centrale de Ngandajika. 

Le condamné est déchu de ses droits civiques et politiques durant cinq ans.  

Pendant cette période, il est interdit d’accès aux fonctions publiques, et ne peut bénéficier d’une liberté conditionnelle, précisent ces sources.  

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner