Insécurité à Butembo : plus de 50 suspects arrêtés lors d’un bouclage

Plus de cinquante personnes, dont un officier des FARDC, suspectées d’être les auteurs de l’insécurité dans la ville de Butembo sont aux arrêts. Leur interpellation est intervenue lors d’un bouclage mené par la Police nationale congolaise (PNC) dans la commune de Bulengera dans la nuit de dimanche à lundi 4 juillet.

Le commissaire supérieur Polongoma, commandant intérimaire de la PNC /Butembo, indique que le bouclage va se poursuivre dans toutes les communes, en vue de matérialiser l’objectif de l’état de siège. Il invite ainsi la population à dénoncer tout cas suspect dans son environnement.

« La population doit savoir que nous sommes dans l’état de siège. On va multiplier des bouclages. Le premier jour de bouclage, nous avons bouclé dans la commune de Bulengera, précisément dans le quartier de l’évêché, dans ce quartier nous avons interpelé au moins cinquante et une personnes », a indiqué le commissaire supérieur Polongoma ; avant les infractions à charge des prévenus :

« Ces gens sont là, on a pu attraper un pied de buche, dans une parcelle il y a eu dix chaises plastiques volées, on a pu attraper un bidon de la boisson prohibée, en suite un sac de chanvre plus un demi-sac, donc on a attrapé beaucoup de chanvres et leurs vendeurs, et parmi ces vendeurs là on a attrapé un capitaine en position irrégulière en ville de Butembo. Il nous a dit qu’il est blessé de guerre, il est ici c’est un militaire en tenue et qui vend du chanvre. Voilà qui encourage le mal ! »

Cette opération va continuer à travers la ville. « On va faire des bouclages dans toutes les communes, là où on trouvera suspect on va passer, parce qu’on doit laisser la paisible population vaquer librement à ses occupations et non déranger la paisible population chaque nuit avec des pieds de buche. Là, nous dévons éradiquer ce fléau », a-t-il insisté.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner