Réactions après la promulgation de la nouvelle loi sur la CENI

Plusieurs réactions ont été enregistrées au sein de la classe politique congolaise, après la promulgation le 3 juillet par le Président de la République de la loi portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), telle que modifiée par l’Assemblée nationale et le Sénat. 

Les députés de l’opposition dénoncent la modification apportée par l’Union sacrée, « qui veut politiser la CENI » pour favoriser une fraude électorale en 2023. 

Le Front commun pour le Congo (FCC) estime que cette loi va compromettre la crédibilité de prochaines élections. 

La plateforme Lamuka, de son côté, invite le peuple à rejeter cette loi par des actions de terrain. 

Et pour les députés de l’Union sacrée, le chef de l’Etat n’a fait que respecter la procédure constitutionnelle.  

Que pensez-vous de différentes réactions après la promulgation de cette loi ?

Invités

Chantal Moboni, secrétaire nationale chargée de la communication du parti politique Ecidé et communicant de la plate-forme Lamuka. 

Augustin Mulumba, député national et cadre de l’UDPS, parti membre de l’Union sacrée de la nation. 

Bishop Abraham Djamba, directeur exécutive du Réseau gouvernance économique et démocratie (REGED). Il est l’un des acteurs majeurs de la société civile en matière électorale. 

 

/sites/default/files/2021-07/08072021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

  

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner