Bunia : montée de la criminalité malgré une forte présence des forces de sécurité (Société civile)

Il s’observe une hausse de la criminalité urbaine s’observe à Bunia, capitale provinciale de l’Ituri, a déploré mercredi 21 juillet la société civile locale. Des meurtres et tentatives de meurtre sont enregistrés ces derniers jours, après une petite accalmie observée pendant plusieurs semaines. 

Depuis deux semaines en effet, la ville de Bunia semble renouer avec ses démons du passé. L’insécurité a refait surface dans la ville. Rares sont les nuits sans un seul coup de feu, d’après les services spécialisés. 

Dans la nuit de lundi, vers 18 h45 minutes, des bandits armés ont tiré sur un homme identifié comme gérant d’une entreprise locale. Selon des témoins, ces malfrats, qui étaient dans une voiture, poursuivaient la victime qui était à moto depuis le marché central jusqu’à l'avenue en face de la maison Shenimed.

Ils lui ont logé une balle dans l'épaule, avant de se retirer, en emportant un sac rempli d'argent de la victime. Dans leur cavale, ces bandits ont tiré plusieurs coups de feu en l’air pour empêcher toute poursuite. 

Pour la société civile de l’Ituri, c'est inconcevable que dans une ville comme Bunia où il y a une forte présence des forces de sécurité, des bandits en armes opèrent en toute quiétude aux petites heures de la soirée. Ainsi, elle et les habitants parlent de défaillance des services de sécurité pendant cette période de l’état de siège.

De son côté, le maire de Bunia, le colonel John Cabwine demande à la population d’éviter l’indifférence face au problème sécuritaire. Il en appelle à la conscience de tous les habitants pour dénoncer les bandits, qui vivent au sein de la communauté.  

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner