Meurtre de l’étudiant de l’UNIKIN : l’ACAJ condamne la bavure policière

Le président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba, a condamné lundi 26 juillet, une bavure policière, qui a entraîné samedi dernier, la mort d’un étudiant de l’Université de Kinshasa (UNIKIN). 

Georges Kapiamba plaide pour plus de rigueur dans le recrutement des policiers. Selon lui, « le recrutement devrait tenir compte aussi du passé du candidat policier. Il faudrait que les policiers soient formés, que la procédure de recrutement soit rigoureuse, parce que nous nous rendons de plus en plus compte que les policiers sont recrutés sans tenir compte d’abord de leur passé ». 

Il recommande au gouvernement de pouvoir penser aussi à doter la police, principalement d’armes non létales. 

« C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris cette énième bavure. Nous constatons que les autorités n’arrivent pas à contrôler les hommes de la police, c’est-à-dire leurs mouvements, mais aussi l’utilisation des armes ». 

Pour lui, « Il faudrait qu’on remette sur la table le processus de « vetting » qui va permettre de sélectionner au moins les meilleurs, les appliquer à une formation, enlever tous ceux qui ne le méritent pas.» 

Il n’est pas normal qu’un policier puisse aller, a-t-il poursuivi, « pour vérifier tout simplement le tournage des étudiants, portant l’arme ! Mais ces gens-là pouvaient représenter quelle menace pour justifier le port d’une arme à feu sur lui ! »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner