Nord-Kivu : infirmiers et personnel administratif entament une grève sèche à Butembo

Les infirmiers et le personnel administratif débutent lundi 2 août une grève sèche dans les hôpitaux de la ville de Butembo dans le Nord-Kivu. Cette décision est prise pour respecter le mot d’ordre donné, dimanche dernier, par les secrétaires généraux de différents syndicats de Kinshasa, précise l’Intersyndicale de la Santé pool de Butembo qui couvre la partie Grand Nord. 

« C’est la grève qui est relancée et ce sera une grève sèche. Nous sommes bien sûr dans un état de siège, et nous avons la pandémie à covid-19. Tout le monde est exposé et je demande aux camarades, tout infirmier, tout administratif, ne prestons pas », a déclaré le coordonnateur adjoint de l’intersyndical de la santé, Katembo Mathe Maneno. 

Il s’insurge contre « la discrimination » du gouvernement de la RDC, qui n’a pris en charge que les revendications des médecins, mais pas celles des infirmiers. 

« La fois dernière nous étions en grève mais après on a répondu aux revendications des médecins, et on a oublié les revendications des infirmiers et autres catégories, raison pour laquelle nous nous disons : ‘’trop, c’est trop’’ », a tempêté M. Katembo. 

Le coordonnateur adjoint de l’intersyndical rappelle la signature des protocoles avec le gouvernement, qui a promis d’aligner au mois de juillet certains professionnels de la santé qui prestent sans être payés. 

« les revendications sont multiples, nous voulons qu’on aligne les camarades, nous sommes là, nous ne bénéficions de rien, pas même de prime de risque, pourquoi on va continuer à prendre en charge la population congolaise et pourtant il y a une discrimination, il y a une catégorie qui est considérée, on laisse la catégorie qui est plus exposée au risque, alors nous nous disons avec cette discrimination, jetons la blouse blanche, nous laissons cela aux médecins », a tonné Katembo Mathe Maneno. 

Par ailleurs, la Solidarité syndicale des infirmiers du Congo (SOLSICO) à Butembo s’est retirée de ce mouvement de grève. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner