Grève des infirmiers : 7 morts en 2 jours à Lubero

Cinq personnes sont mortes entre mercredi et jeudi 5 août dans la zone de santé de Kayna, après les deux autres enregistrés quelques jours plus tôt, à Bapere, dans la partie Sud de Lubero au Nord-Kivu. Ces décès sont la conséquence de la grève sèche décrétée par les infirmiers et le personnel administratif des hôpitaux publics de Butembo.

Les grévistes estiment qu’il est injuste que le gouvernement trouve une solution aux revendications des médecins en ignorant les leurs. 

Face à cette situation, l’intersyndical de la santé dans le grand-Nord appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités, afin d’arrêter cesser cette hémorragie. 

Le président de l’ordre des infirmiers dans le territoire de Lubero, Willy Muhutsa, précise que trois de ces décès ont été enregistrés à Kayina, un à Mihobwe et un autre à Miriki. Il parle d’une mauvaise prise en charge médicale. Selon lui, avec l’absence des infirmiers, les médecins sont débordés. 

La même source affirme que le retard avec lequel les malades sont conduits à l’hôpital, peut être aussi une des causes de cette surmortalité. Elle ajoute que dans la zone de santé de Kayina, quasiment tous les centres de santé de base ont fermé leurs portes. Dans les hôpitaux publics, il n’y a que les médecins qui assurent le service.   

Le bourgmestre de la commune rurale de Kayina, Clovis Kanyahuru, dit avoir parlé avec les infirmiers grévistes de son entité, en vue d’envisager un service minimum. 

De son côté, le coordonnateur adjoint de l’intersyndicale de la santé dans la région, Katembo Mathe Maneno, se dit consterné par cette situation. Il déplore le fait que gouvernement ne trouve pas de solutions aux revendications légitimes des grévistes. 

Deux autres personnes sont mortes dans le secteur de Bapere mardi dernier, du fait de cette grève. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner