Baisse des cas de COVID-19 en RDC : le gouvernement veut revoir les mesures prises pour freiner la propagation du virus

Le gouvernement congolais envisage de revoir les mesures qui ont été prises pour empêcher la propagation de la pandémie de Coronavirus.  C’est ce qui ressort de la réunion du Comité multisectoriel de riposte contre la pandémie de COVID-19, présidée le vendredi 6 août 2021  par le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, en vue de prendre des mesures sur l’évolution de la crise sanitaire en RDC, indique une dépêche de la Primature.

« Il y a eu la réunion du Comité multisectoriel de riposte contre la pandémie de COVID-19. Il était important de revoir toutes les mesures qui ont été prises. Vous devez savoir que nous faisons face à une troisième vague de la pandémie COVID-19 depuis le 13 mai de cette année. Le nombre de cas avait fortement augmenté. Raison pour laquelle, le gouvernement de la République avait pris des mesures pour diminuer la circulation des personnes afin de diminuer la circulation de ce virus », a expliqué le ministre de la Santé, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani.

Il note aussi une baisse sensible des cas de COVID-19 notamment à Kinshasa :

« Dès lors que nous avons constaté qu’il y a une baisse sensible des cas de COVID-19 sur l’étendue du territoire, surtout dans la ville province de Kinshasa, avec quelque hausse en province, au Haut-Katanga, au Nord-Kivu, au Sud-Kivu et au Lualaba, il était important de voir qu’est-ce qu’il faut faire dans les jours à venir. Plusieurs experts ont donné des avis en lien avec cette baisse de circulation de virus dans notre pays. Nous avons remis ce rapport au chef du Gouvernement qui va échanger avec le Chef de l’Etat, afin que des mesures idoines soient prises ».

 

Les ministres du Budget Aimé Boji, de l’ESU, Muhindo Nzangi, de la Santé, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani et les membres du Comité multisectoriel de lutte contre la pandémie de COVID-19 conduits par le Dr Jean-Jacques Muyembe, l’administrateur général de l’Agence nationale de renseignements (ANR), le gouverneur de la ville province de Kinshasa et autres experts concernés ont pris part à cette réunion susceptible de pousser le gouvernement à prendre d’autres mesures conséquentes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner