La Prospérité : « Bataille de succession à Nangaa à la CENI. Confessions religieuses : le blocage persiste » !

Revue de presse du jeudi 19 août 2021. 

Le tournant d’un difficile consensus fait craindre le pire, avec le spectre de l’escalade de la violence qui se profile déjà à l’horizon. LAMUKA et le Comité Laïc de coordination (CLC) n’en ont-ils pas donné le mauvais signal si, en l’absence d’un vrai consensus, Denis Kadima, le choix de six sur huit églises membres des confessions religieuses, était confirmé en faisant fi de tous les efforts investis dans la recherche de la mise sur les rails d’un processus non vicié, ni plombé d’avance dans ses ailes ? La question de la désignation du successeur de Corneille Nangaa continue d’intéresser la presse de la RDC. 

Est-ce pour éviter l’hécatombe que les Eglises catholiques et protestantes, ont-elles choisi, depuis mercredi 18 août 2021, de s’en remettre, in fine, à Félix Tshisekedi considéré ainsi, au terme de la Constitution, comme le dernier rempart et le Garant du bon fonctionnement des Institutions ?  C’est la question que se pose La Prospérité, qui note dans son titre la persistance du blocage. 

Le quotidien s’interroge encore : quelles peuvent être les marges des manœuvres de ce dernier dans une affaire d’entérinement d’une candidature dont la procédure voudrait plutôt qu’il soit saisi en dernier ressort après que l’Assemblée nationale a vidé l’essentiel de sa mission d’étape ? le journal parle du « dernier virage… » 

Dans le même ordre d’idées, Forum des As fait remarquer que les violons ne s'accordent toujours pas entre les confessions religieuses appelées à trouver un consensus sur la personne devant présider à la tête de la Commission nationale électorale indépendante (CENI). 

Des observateurs avertis suivent de près ce dossier pour voir si la réaction du Chef de l'Etat sera la même que celle se rapportant au cas Malonda. Ils espèrent de tous les vœux qu'un consensus soit vite trouvé au niveau des formations politiques devant siéger à la commission paritaire instituée au niveau de l'Assemblée nationale, mais aussi au niveau des religieux qui n'arrivent toujours pas à parler le même langage. 

Qu’en est-il au juste ? Actualité.cd explique : l’Eglise du réveil au Congo (ERC), les églises indépendantes du Congo, la communauté islamique du Congo, l'église Kimbanguiste, l'Armée du Salut et l'église Orthodoxe ont déposé au bureau de l’Assemblée nationale mercredi dans la soirée le procès-verbal de la désignation du candidat à la succession de Corneille Nangaa et de leur délégué à la plénière de la Commission électorale nationale indépendante. 

Elles n’ont pas attendu les catholiques et les protestants encore moins la fin du délai supplémentaire leur accordé à cet effet. Elles s’étaient réunies au siège de la Commission d'intégrité et médiation électorale (CIME), poursuit le média en ligne. 

L’Avenir se focalise sur un autre sujet : l’organisation des élections des gouverneurs dans les provinces pour lesquelles la Cour constitutionnelle a rendu les arrêts exécutoires pour le moment, mais aussi dans les territoires où elles n’étaient pas organisées après les élections de 2018.  

Une problématique majeure se pose : celle des moyens d’ordre technique et financier. « Il s’agit des moyens pour déplacer les gens qui iront ouvrir les bureaux de réception et traitement des candidatures, les moyens pour ouvrir les mécanismes informatiques qui permettront l’interaction entre ces BRTC et ceux de la CENI qui va exécuter le travail », a indiqué Jean-Pierre Kalamba à la sortie de l’audience. 

Pendant ce temps, le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka a annoncé mercredi 18 août 2021, l'arrivée dans les prochains jours des matériels roulants d'assainissement commandés à partir de la Chine. Une information à lire sur 7sur7.cd 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner