Mbuji-Mayi : tension à la RVA, les agents réclament 14 mois d’arriérés de leurs salaires

La tension était perceptible le jeudi 19 août, dans les installations aéroportuaires de la Régie des voies aériennes (RVA) à Mbuji-Mayi, au Kasaï-Oriental. Les agents de cette régie exigent la paie des arriérés de 14 mois de leurs salaires.

Le mercredi 18 août, des tracts ont été ramassés, menaçant de grève et le début de la grogne pour ce vendredi 20 août à la RVA.

La Confédération syndicale du Congo (CSC) appelle à la bonne conscience des responsables de la RVA pour régler cette situation.

Pour Basile Kamanga permanent syndical de la Confédération Syndicale du Congo, plusieurs agents sont en détresse.

« Nous profitons de votre micro pour lancer un cri de détresse auprès de la direction générale pour qu’elles se souviennent des agents RVA Kasaï-Oriental. Comme la RVA Kasaï-Oriental a eu à le faire dans le temps où la situation économique étaient bonnes, on prenait l’argent de la RVA Kasaï-Oriental, pour payer d’autres bureaux »

Basile Kamanga indique notamment que si les agents de la RVA maintenaient leur grève pour ce vendredi, elle constituerait un « manque à gagner » pour la RVA qui enregistre une diminution de trafic aérien.

Cette situation s’explique depuis l’annonce par le gouvernement congolais de la réduction des prix des billets d’avion. 

Pour sa part, le directeur provincial de la Régie des voies aériennes de Mbuji-Mayi, Romain Tshinyama, demande aux agents de s'apaiser. Il promet la paie du mois de février dernier interviendra dans les 48 heures.

Romain Tshinyama dit avoir entrepris des démarches auprès banques locales pour régler cette situation

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner