Kinshasa : Sylvano Kasongo met en garde « toute personne qui tentera de manifester sur la place publique »

Toute personne qui tentera de manifester sur la place publique trouvera la police sur son chemin. Le commissaire divisionnaire adjoint de la Police nationale congolaise (PNC) de Kinshasa, Sylvano Kasongo, a fait cette mise en garde mardi 14 septembre, à la suite du message de la coalition LAMUKA et la Nouvelle génération pour l’émergence du Congo (NOGEC), qui maintiennent leur marche pour mercredi 15 septembre. 

« Nul n’est au-dessus de la loi. C’est vrai que nous sommes dans la démocratie, l’Etat de droit, d’abord, c’est le respect de la loi. L’autorité urbaine n’a pas pris acte [de la marche]. Par conséquent, toute personne qui va marcher demain, va trouver la police sur son chemin », a averti Sylvano Kasongo. 

Il appelle la population à vaquer librement à ses occupations.  

Tout attroupement de plus de 5 personnes sera dispersé par les éléments de la police « dans le respect des droits de l’homme ». 

Sylvano Kasongo indique que la police sera déployée dans tous les points chauds de la capitale dès ce mardi 14 septembre. 

L’ancien candidat à la présidentielle, Martin Fayulu, confirme la marche pacifique de LAMUKA pour le mercredi 15 mercredi sur toute l’étendue du territoire national. De son côté, le regroupement politique Nouvelle génération pour l’émergence du Congo (NOGEC) confirme également sa marche pour le mercredi 15 septembre.

Pour sa part, la Convention chrétienne pour la démocratie (CCD), parti politique de Jean Pierre Lisanga Bonganga, affirme que le refus du gouverneur de la Ville de Kinshasa d’autoriser la manifestation de LAMUKA est « une décision sélective ». Dans une correspondance parvenue à Radio Okapi mardi 14 septembre, il fait remarquer que l'hôtel de ville autorise la tenue des activités politique et socioculturelle du parti au pouvoir.

Il demande aux autorités de la ville de prendre toutes les dispositions utiles pour encadrer la marche pacifique de LAMUKA de mercredi 15 septembre.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner