RDC : les sanctions européennes devraient s’étendre aux « criminels financiers », plaide la société civile

Les sanctions européennes contre les personnalités congolaises impliquées dans les violations graves des droits de l’homme et atteinte à la démocratie doivent être maintenues et étendues aux « criminels financiers ». Les organisations de la société civile et des mouvements citoyens ont fait ce plaidoyer dimanche 19 septembre à Kinshasa.

Ils réagissaient à l’arrêt rendu par la Cour européenne de justice qui rejette la demande de levée des sanctions contre les proches de l’ancien régime de la RDC. 

Parmi ses structures il y a : 

  • Le Congo n’est pas à Vendre 
  • Filimbi 
  • Lutte pour le changement (LUCHA). 

« Nous saluons cette décision de la Cour européenne de maintenir les sanctions contre les politiques congolais qui étaient impliqués dans les violations des droits de l’homme et nous appelons même à leur extension. Il est grand temps que ses sanctions s’étendent à ceux qui sont coupables des crimes financiers, qui empêchent que l’Etat puisse fonctionner normalement et qui met en mal toute la population », a déclaré Jimmy Kande, porte-parole de la plateforme Le Congo n’est pas à vendre. 

Ces organisations demandent au gouvernement congolais de commencer à investiguer sur la question des crimes financiers « et que ceux-là qui sont impliqués puissent répondre à la justice tant nationale qu’internationale ». 

La Cour européenne de Justice a rendu son arrêt le 17 septembre dernier sur les sanctions à l’encontre de quelques dignitaires du régime de Joseph Kabila. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner