Nord-Kivu : l’armée sensibilise les motos-taxis à s’impliquer pour la réussite de l’état de siège

« L’état de siège ne concerne pas seulement les militaires et les policiers. Toute la population doit mettre la main à la patte pour le retour de la paix au Nord-Kivu », a déclaré, samedi 25 septembre le porte-parole de la 34ème Région militaire, le lieutenant-colonel, Njike Kaoiko, à Goma au Nord-Kivu, dans son adresse aux motos-taxis.

Par cette sensibilisation, qui a touché des dizaines de motards, l’armée veut voir l’implication de cette couche de la population, aussi importante, pour sa réussite, notamment en dénonçant l’ennemi qui s’infiltre dans la population, après sa fuite.

« A l’heure qu’il est, l’ennemi est en train d’être traqué en profondeur. Et, il a tendance à revenir en surface pour s’infiltrer dans la population. Et la population que l’ennemi cible, ce sont beaucoup plus les motards et les chukudeurs (conducteurs des trottinettes en bois) », alerte le lieutenant-colonel, Njike Kaoiko.

D’après lui, l’ennemi s’improvise en motards et cela ternit l’image des motards, qui font partie d’une « couche très importante de la population ».

« Il fallait que cette couche soit sensibilisée. Que cette couche comprenne ce qu’est l’état de siège. Et quel est l’état final recherché par les autorités en décrétant l’état de siège. Les motards doivent aussi comprendre comment est-ce qu’ils peuvent apporter une pierre pour la construction de cet édifice qu’on appelle ‘’paix’’ », indique lieutenant-colonel, Njike Kaoiko.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner