Beni : un groupe de femmes accusées de recel interpellées par la police

Un groupe de femmes interpellées par la police a été présenté lundi 4 octobre devant la presse à Beni au quartier Biahutu. Ces femmes ont été appréhendées alors qu’elles tentaient de revendre des chaises plastiques volées dans une église au quartier Cité Belge.

Le commissaire supérieur de la police, Delly Lifetu Ikolongo, a invité la population à éviter d’acheter des effets domestiques dans la rue sans en connaître la provenance :

« La police est en train de se couper en mille morceaux pour que la paix puisse effectivement revenir en ville de Beni. Et le travail est là. Je vous prends à témoins. Ne pensez pas que la police est en train de croiser les bras, mais la police s’investit à ce que la paisible population de Beni vive en toute quiétude. Le conseil que nous donnons à la population : lorsque vous n’êtes pas encore en mesure d’acheter les histoires dans les magasins, attendez le moment voulu. Ne cherchez pas des histoires qui se vendent sur la main des personnes inconnues. Et surtout quand on vous propose des histoires qui coûtent cher à vils prix, il faut toujours se méfier ».

La police est à la recherche de personnes qui ont volé ces chaises :

 « Les enquêtes sont en cours. Elles doivent nous orienter de mettre la main sur ces gens qui ont mis ces chaises à leur disposition puisque, dans le cas contraire, elles iront droit en prison, puisque ce sont des récidivistes », poursuit Delly Lifetu Ikolongo.   

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner