RDC : les dépenses d’investissement passent de 3% à environ 8%

Les dépenses d’investissement en RDC sont passées de plus ou moins 3% à environ 8%, a rapporté mercredi 6 octobre le ministre du Plan, Christian Mwando Nsimba. Il a fait cette déclaration à l’issue de la réunion hebdomadaire du Comité de conjoncture économique (CCE) présidée par le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde.  

« Le Premier ministre a félicité le ministre des Finances pour les efforts qui sont faits notamment en ce qui concerne l’accroissement du niveau des dépenses d’investissement. Nous étions à plus ou moins 3% des dépenses d’investissement. Globalement, nous sommes passés à environ 8% », a déclaré Christian Mwando Nsimba. 

Au niveau macro-économique, selon lui, les paramètres sont généralement stables. « Il y a une maîtrise du taux de change qui se situe aujourd’hui à l’officiel à 1 dollar américain pour 1995 francs congolais et, au parallèle, à 1 dollar américain pour 2039 francs congolais. Au niveau de l’inflation, la situation est globalement maîtrisée et des projections sont faites pour arriver à un maximum de 4.5% de taux d’inflation alors que le contrat avec le FMI nous projette à 6% », a-t-il poursuivi.  

Le comité de conjoncture économique dit aussi constater la persistance de la fraude minière. Cependant, les efforts du gouvernement provincial du Lualaba ont été salués, grâce à l’interception d’une cargaison des minerais. 

 « Il a été constaté la fraude persistante dans le secteur minier, notamment il a été arrêté au niveau du Lualaba 17 containers de 40 tonnes de cobalt. Pour cela, le Premier ministre a tenu à féliciter la gouverneure du Lualaba et a demandé à tous les autres gouverneurs notamment ceux du Haut-Katanga et de l’Est du pays, du Sud-Kivu, du Nord-Kivu et de l’Ituri de suivre le même mouvement. Il a demandé que toutes les dispositions soient prises pour que les auteurs de cette fraude soient sévèrement sanctionnés », a affirmé Christian Mwando Nsimba. 

Pour bien passer les festivités de fin d’année, le comité de conjoncture a demandé que toutes les dispositions soient prises par le ministre de l’Economie et les autres concernés pour que les stocks des produits de première nécessité soient disponibles et qu’on crée l’abondance pour les festivités de fin d’année. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner