Attaque de Makungwe : reprise timide des activités socio-économiques


Les activités socio-économiques n’ont toujours pas repris leur cours normal ce lundi 11 octobre à Makungwe, dans le groupement Isale Kasongwere, en chefferie de Bashu, à cause de la psychose qui gagne encore le chef de la population après les affrontements du samedi entre les FARDC et des miliciens Maï-Maï.

Le Président de la société civile de Bashu, Roger Mangeve affirme que la psychose continue à gagner le chef de la population de cette localité, dont la majorité des habitants a trouvé refuge dans la ville de Butembo.

Il invite ainsi l’armée à doubler ses efforts pour mettre fin aux attaques récurrentes et incursions d’hommes armés dans cette entité. 
Il appelle également la population à collaborer avec les forces de sécurité, en vue d’atteindre cette finalité.

Pour sa part, le chef du groupement Isale Kasongwere, Mumbere Machozi Eugène, indique que certains habitants qui s’étaient enfuis le week-end vers la ville de Butembo ont commencé à regagner leurs domiciles.

Il affirme également que les forces de sécurité sont présentes à Makungwe et ses environs pour sécuriser la zone.

Le porte-parole des opérations Sokola 1, le capitaine Anthony Mwalushayi a, quant à lui, réitéré sa mise en garde envers des citoyens qui diffuseraient des messages terrorisant la population à travers les réseaux sociaux.

Il appelle enfin cette population au calme car, dit-il, l’armée contrôle toute la zone. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner