Nord-Kivu : 44 dossiers des viols d’enfants en instruction au tribunal militaire de garnison de Goma


Quarante-quatre dossiers de viols d’enfants sont en instruction, depuis samedi 9 octobre au tribunal militaire de garnison de Goma.  

Selon les sources judiciaires, les victimes sont, pour la plupart, des enfants dont l’âge varierait entre 12 et 17 ans, tous résidant dans la ville de Goma. Elles sont assistées par l’ONG-Dynamique des femmes juristes du Nord-Kivu (DFJ).

L’une de ces enfants victimes présumées de ces agressions sexuelles, aurait été violée par son propre père alors qu’une autre aurait été abusée par le pasteur supposé de son église.

Selon le président du tribunal militaire de garnison de Goma, le major magistrat Amsini Lazare, les statistiques de quarante-quatre dossiers, uniquement consacrés aux viols d’enfants sont inquiétantes.

Il ajoute que presque toutes les victimes présumées, seraient abandonnées par leurs bourreaux supposés avec des grossesses non prises en charge sur le plan médical.

Pour faciliter l’organisation des audiences dans la présente cause, le tribunal, devra organiser deux chambres d’instruction où les violeurs présumés assistés par leur conseil, comparaitront devant les juges, a précisé le président de cette juridiction.

L’ONG- Dynamique des femmes juristes qui assiste les victimes, se dit satisfaite et salue l’initiative des autorités en cette période de l’état de siège, dont l’un des objectifs, est de décourager, les potentiels violeurs civils ou militaires qui ternissent l’image de la RDC qui jusqu’à ce jour, figure toujours sur la liste noire du secrétaire général de l’ONU pour les violences sexuelles. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner