Nord-Kivu : la synergie syndicale des écoles publiques décide de poursuivre le mouvement de grève


La synergie syndicale des enseignants des écoles publiques au Nord-Kivu décide de durcir leur mouvement de grève décrété depuis le 4 octobre dernier sur toute l’étendue de la province. Et ce, jusqu’à ce que le gouvernement congolais réponde favorablement à leurs revendications.  

Ils exigent aussi la réactivation des enseignants grévistes qui ont été désactivés récemment par le ministre de l’EPST, Tony Mwaba avant toute reprise des cours.

Les enseignants ont ainsi décidé lundi 11 octobre à Goma, au cours d’une assemblée générale d’évaluation, qui a réuni le SYECO, la FOSYNAT, le SYNEP, et le SYNECAT, entre autres.

Ces associations et organisations syndicales demandent au gouvernement de respecter les accords signés avec le banc syndical. Ces accords recommandent notamment la suppression des zones salariales, la prise en charge des enseignants non-inscrits sur la liste de paie (nouvelles unités), l’amélioration des conditions de vie des enseignants mais aussi étendre la mutuelle de santé des enseignants sur toute l’étendue de la RDC.

L'autorité provinciale du Nord-Kivu a échangé avec les grévistes. Mais aucun compromis n’a été trouvé. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner