Droits des enfants apatrides en Rdc: d'après le Comité technique interinstitutionnel de lutte contre l'apatridie, des ''prétendus'' Congolais expulsés d'Angola n'ont pas de nationalité

De nombreuses personnalités, des enfants surtout, vivent dans une situation d’apatridie sans s’en rendre compte soit par ignorance de leurs droits, soit par négligence notamment des parents à l’égard de leurs enfants. Faire respecter les droits des enfants apatrides, un devoir. Selon une étude de 2018 de l’INS, Institut national de la statistique, seul 40,1% des naissances ont été enregistrées à l’état civil en Rdc. Pour la seule année 2020, le service de l’état civil de la commune de Lemba a enregistré près de 5000 naissances. D'après le Comité technique interinstitutionnel de lutte contre l'apatridie du ministère de la justice, les cas d'apatridie en Rdc sont avérés. Bon nombre d'enfants naissent et grandissent sans identité officielle. Les derniers expulsees prétendument appelés Congolais n'ont pas de nationalité et sont des errants. Ces gens, à majorité des enfants apatrides : qui sont-ils et pourquoi ? Quels sont leurs droits et comment les faire respecter ? Est-ce que l’enregistrement des naissances est un outil essentiel de protection de l’enfant ? Des explications à travers ce magazine de promotion des droits et devoirs. Droits et Citoyenneté est une production de Jeef NGOY MULONDA.

/sites/default/files/2021-10/121021-droitsenfantsapatridesweb.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner