Beni : 8ème anniversaire des massacres de 30 civils par les ADF

La ville de Beni commémore ce vendredi 15 octobre le huitième anniversaire des tueries massives des civils, perpétrées par des rebelles ougandais des ADF.  

A cette occasion, le président de la coordination urbaine de la société civile/Beni, Pepin Kavota, pense qu’il est temps que la population brise un esprit de haine pour renforcer plutôt son mariage avec les services de sécurité.  

Il recommande au gouvernement de s’activer pour pacifier la région :

« Nous souvenant de ces actes odieux. Nous voudrions ici que la population continue à collaborer efficacement avec les autorités pour que la paix revienne. Parce que l’on se souviendra que la ville de Beni, depuis des années, c’était une ville en RDC qui était la plus sécurisée. Mais, on ne comprend pas pourquoi cette barbarie continue. Nous sommes en train de dire à la population que la haine ne peut pas animer la population de Beni. Ce qu’il faut faire, c’est de voir les causes profondes de la guerre et quelles sont les pistes de solution pour que la paix revienne ». 

Il interpelle tous les partenaires de la République démocratique du Congo, la Communauté internationale, pour mener des enquêtes sérieuses, approfondies pour que cette « barbarie cesse dans notre pays ».

Au premier jour de ces séries de massacres, une trentaine de civils avaient été sauvagement abattus par les ADF à Ngadi, un quartier de la commune de Rwenzori, dans la ville de Beni. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner