Des habitants de Bunia demandent à la justice militaire d’endiguer l’impunité


La population de Bunia demande à la justice militaire d'être très active pour contribuer à la lutte contre l’impunité particulièrement en cette période de l’état de siège. Elle l’a affirmé samedi 30 octobre au cours d’une conférence interactive entre les différentes couches sociales, les acteurs judiciaires et experts en matière des droits de l’homme, organisée par la Radio Canal Révélation.  

Lors de cette séance interactive avec les autorités militaires, les représentants de différentes couches de la population sont revenus sur plusieurs infractions considérées comme impunies par la justice.  

Il s’agit par exemple du cas des violences sexuelles ou de certains crimes graves commis en Ituri et dont les auteurs, en majorité des militaires, ne sont pas inquiétés. Selon Lambert Pituwa de l’ONG Forum des mamans de l’Ituri (FOMI), la justice militaire accepte difficilement de traiter certains dossiers liés aux crimes graves. 

Cette allégation a été rejetée par l’auditeur supérieur militaire, colonel Joseph Makelele, affirmant que personne n'est au-dessus de la loi. Selon lui, les faits reprochés aux militaires ou aux civils doivent être dénoncés et portés à la connaissance de la justice pour des poursuites. 

Richard Pituwa, directeur de la Radio Canal Révélation, indique que l’objectif de cette activité était de rapprocher les justiciables de la justice afin de leur permettre de connaitre leurs droits. Cette conférence interactive a bénéficié du soutien de Open Society Initiative For Southern Africa (OSISA). 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner