Insécurité en Ituri : toujours pas de rentrée scolaire dans plusieurs territoires

Près de deux semaines après la reprise des cours sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, les élèves n’ont toujours pas repris le chemin de l’école dans les territoires de Djugu et Irumu vers Kilo, Tchabi, Komanda, dans la province de l’Ituri, à cause de l’activisme des groupes armés dans ces zones. 

Cette situation est notamment vécue dans les chefferies de Walesse Vonkutu, Basili, Banyari Tchabi dans le territoire d’Irumu et Banyari Kilo en territoire de Djugu.  

Dans cette dernière entité coutumière, certains gestionnaires des écoles déplorent le sabotage des infrastructures scolaires qui ont été incendiées ou saccagées par les belligérants.  

Les acteurs de la société civile de Banyari Kilo disent avoir répertorié environ 17 écoles incendiées depuis trois mois par ces hors la loi. Plus de 30 élèves sont portés disparus 

Ils plaident pour la restauration de la paix dans leur entité afin de permettre le retour de la population. 

Le président de la société civile de Banyari, Robert Basiloko, encourage l’armée à poursuivre l’ennemi afin de permettre la reprise des cours. 

Outre l’insécurité, les enseignants des écoles conventionnées protestantes et catholiques en Ituri ont déclenché la grève. 

Le syndicat de ces écoles réclame notamment la réactivation de plus de 300 enseignants sur la liste de paie, la suppression de la zone salariale et la majoration de leurs salaires avant de reprendre le chemin de l’école. 

Néanmoins, les activités scolaires se déroulent normalement dans les écoles privées à Bunia et à l’intérieur de la province. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner