COP 26 : « La RDC ne doit pas participer à ces assises comme observateur », pense Médard Dieya

La vingt-sixième Conférence des Nations unies sur le climat (COP 26) qui débute ce lundi 1e novembre poursuit deux objectifs à savoir : engager davantage d’efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et trouver l’argent promis pour aider les pays en voie de développement à faire face au changement climatique.

De ce fait, la RDC ne doit pas participer à ces assises comme observateur,  pense Médard Dieya, président du Parti écologique soleil. 

 « Nous ne devons pas participer dans des grandes conférences comme des observateurs. C’est un droit, c’est ne pas de l’aide. Sans les forêts de la RDC, sans la RDC, le monde aura du mal à faire face à cette problématique du réchauffement climatique. Ici, je demande aux décideurs, aux bailleurs de fonds de mettre en première ligne parmi les bénéficiaires la République Démocratique du Congo, mon pays car c’est un pays solution face à ce danger qui nous guette », plaide Médard Dieya.

« Nous devons tous nous mettre debout pour défendre l’environnement, défendre le climat, demander que les industriels tiennent compte et respectent les recommandations où le principe environnemental, parce que le danger est en train de venir », poursuit-il.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner