Ituri : une ONG locale dénonce l’intensification des attaques contre les civils par la CODECO

L'association « libération de la race opprimée en Ituri » (LORI) dénonce l’intensification des attaques contre les civils, depuis environ un mois par les miliciens de la CODECO dans plusieurs entités du territoire de Djugu, dans la province de l’Ituri.

« Les rebelles de la CODECO ont multiplié des attaques. Plus de cinq chefferies attaquées simultanément. C’est ce que nous condamnons !», a déploré, le vice-président de cette ONG locale, Jean-Marie Ndjaza, le mardi 2 novembre au cours d’un point de presse à Bunia.

Comme conséquences de ces attaques, il cite notamment les meurtres de civils, des pillages, des enlèvements et la fermeture de plusieurs écoles.

Jean-Marie Ndjaza demande aux combattants de la CODECO de déposer les armes pour mettre fin aux conflits armés qui perdurent depuis environ quatre ans :

« A la CODECO, d’arrêter de s’attaquer aux civils, aux écoles, aux humanitaires et aux symboles de l’Etat, car personne ne peut prétendre défier l’Etat. Nous demandons également à la CODECO de déposer les armes qu’elle détient illégalement ».   

Le vice-président de l’ong LORI a, également, fait des recommandations au gouvernement congolais ainsi qu’à la population :

« Nous demandons au gouvernement d’accélérer le programme de désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation (PDDRC-S), au niveau de la province de l’Ituri et d’intensifier les opérations militaires. Aux communautés de l’Ituri, de s’unir pour combattre ce mal qui est dans notre société, d’éviter les discours haineux et stigmatisant qui risque de profiter à l’ennemi ».

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner