La CNDH sensibilise les acteurs d’entreprises publiques et privées sur la lutte contre la corruption

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) a sensibilisé, jeudi 4 novembre, les acteurs d’entreprises publiques et privées sur la lutte contre la corruption et les droits de l’homme.

A travers un atelier de formation organisé  à Kinshasa, quelques expériences ont été partagées entre ces acteurs notamment autour du cadre normatif régional, national et international de lutte contre la corruption, l’agent public et l’éthique.

Intervenant au cours de cet atelier sur le cadre normatif de la lutte contre la corruption,  le professeur Luzolo Bambi a expliqué que les points chauds de la corruption demeurent notamment les entreprises publiques. Il a épinglé la mauvaise interprétation du code pénal, vieux de 80 ans, comme l’un des handicaps à la lutte contre la corruption en RDC.

Par ailleurs, il pense que l’état de droit contribue considérablement à endiguer la corruption surtout dans le secteur minier. Dans le cas contraire, estime-t-il, la justice transitionnelle peut être le seul palliatif.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner