L'Avenir : "Fatshi booste l'IGF"


Revue de presse de ce mercredi 17 novembre 2021

Les journaux paraissant à Kinshasa ont consacré leur Une à l'inauguration par le President de la République, Félix-Antoine Tshisekedi de l’amphithéâtre qui porte son nom, érigé au sein de l’Inspection Générale des Finances (IGF).

L'Avenir note que sous une pluie battante, cette première visite d’un Président de la République à l’IGF est un signe qu’il vient accompagner le travail d’hercule qui est abattu par Jules Alingete et son équipe, dans la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics. C’est aussi un message que le règne des intouchables est révolu et que tout doit être fait pour mobiliser les recettes publiques, pour la satisfaction des besoins énormes et nombreux de la population congolaise.

Quant à La Prosperité, elle a indiqué que l'inspecteur général des finances, Jules Alingete a declaré que, la présence physique du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans les installations de l’Inspection Générale des Finances, sous une pluie battante, est une motivation de plus pour la poursuite de la chasse contre l’impunité sous toutes ses formes dans la gestion des finances publiques en République.

Sans mentionner le coût des travaux, note AfricaNews de son côté, l’Inspecteur général de finances, Jules Alingete,a mentionné que cette salle a une capacité de 120 places. Elle servira aux formations permanentes des inspecteurs de cette institution de contrôle des finances publiques.

Dans un autre chapitre, Forum des As titre "CENI : remettre le compteur à zéro".
Dans un document intitulé " Bâtissons des institutions légitimes pour un Congo meilleur " daté du 16 novembre, le CALCC et le MILAPRO demandent au pouvoir de se ressaisir et de privilégier l'intérêt supérieur du peuple, en annulant carrément la mise en place de l'équipe Kadima. Notamment le bureau ainsi que la plénière de la Centrale électorale.
Dans leur revendication, écrit le journal, ces deux organisations exigent la suppression pure et simple du RAM, la résolution des problèmes de l'éducation et l'arrêt définitif de l'insécurité généralisée à l'Est du pays.
Reste à savoir si Fatshi, qui tient au délai constitutionnel de l'organisation des élections, est prêt à rapporter son ordonnance, conclut-il.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner