Ituri : les latrines du site des déplacés de Kigonze, débordées par les « matières fécales »

Des toilettes du site de déplacés de Kigonze à Bunia, dans la province de l’Ituri, sont saturées par les « matières fécales ». Plusieurs sont déjà pleines, compte tenu de nombre élevé de déplacés qui les utilisent.

Ce site abrite environ 15 milles déplacés, qui sont désormais exposés à des « maladies hydriques », selon un spécialiste en santé publique.

Ce constat a été fait vendredi 19 novembre par Radio Okapi, à l’occasion de la célébration de la « journée internationale des toilettes ».

Le comité des déplacés du site de Kigonze déplore aussi le manque d’éducation de cette population sur l’usage des latrines, ce qui contribue également à la détérioration de ces installations sanitaires. Des bouteilles, de sacs, des vieux habits y sont jeter par les occupants du site.  

Manque de toilettes au marché central

Au marché central de Bunia qui accueille au moins 20 milles personnes chaque jour, la population marchande ne sait pas où faire ses besoins, faute des toilettes.

Les anciennes latrines qui ne répondaient plus aux normes d’hygiènes ont été démolies depuis quelques mois.

Ainsi les marchands sont contraints de recourir aux toilettes des particuliers qui sont aux alentours du marché ou utilisent carrément des « sachets » pour uriner ou y déposer leurs excréments avant de les abandonner, même sur la voie publique.

Selon le chef du marché, trois blocs de latrines sont présentement en construction. Ils seront seulement opérationnels dans moins de deux semaines.

Le problème de toilettes constitue un « défi majeur » pour la population de la ville de Bunia surtout dans les lieux publics, ont reconnu plusieurs habitants interrogés à ce sujet par Radio Okapi.   

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner