L’Avenir : « Sit-in et marche populaire à Kinshasa : Ngobila dit non au tandem MILAPRO-CALCC »

Revue de presse du lundi 22 novembre 2021

Les tabloïds kinois de ce lundi centrent leurs préoccupations notamment sur le sit-in que projetaient les laïcs protestants et catholiques ce lundi devant le siège de la CENI.

Ayant organisé dernièrement une marche qui a connu un franc succès, MILAPRO et CALCC, veulent rééditer l’exploit, commente L’Avenir.

Saisi pour le sit-in de ce lundi 22 novembre devant le siège de la CENI et pour une marche populaire le 27 novembre prochain, ajoute le journal, Gentiny Ngobila, gouverneur de la ville province de Kinshasa a refusé de prendre acte.

Les organisateurs vont suivre l’interdiction de Ngobila ou vont-ils durcir le ton, vu qu’on est dans un régime de l’information, s’interroge le quotidien.

La réponse à cette question est à trouver auprès de La Prospérité qui renseigne que ces deux structures de la société civile ont maintenu leur sit-in devant le bâtiment de la Commission électorale nationale indépendante à Kinshasa, lequel sit-in prévu ce lundi 22 novembre 2021.

Il va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national, pour exiger ‘’dépolitisation’’ de cette institution d’appui à la démocratie ainsi que son indépendance ajoute le tabloïd.

La déclaration conjointe du CALCC et du MILAPRO "est très instructive sur la situation de crise que traverse la RDC, estime pour sa part Forum des As.

Elle dénonce, notamment, la mise en place irrégulière d'une CENI de l'Union dite Sacrée, donc partisane, dirigée par Dénis Kadima, très proche du pouvoir en place et décriée par l'opinion nationale et une certaine opinion internationale", détaille le journal.

Dans une correspondance adressée à Jeef Pambi et Jean-Bosco Lalo, respectivement secrétaire national de MILAPRO/ECC et président du CALCC/ CENCO, datée du 19 novembre 2021, explique Tempête des tropiques, Gentiny Ngobila a rappelé que lors de la réunion du 12 novembre, au sein de son cabinet, il avait été décidé que toute initiative devrait lui parvenir par la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et l'Église du Christ au Congo (ECC), structures dotées de personnalités juridiques, auxquelles MILAPRO et CALCC sont rattachées.

Le Gouverneur a précisé qu'il a instruit le commissaire provincial de la police nationale congolaise/ Ville de Kinshasa, tout comme les bourgmestres des communes concernées, de veiller à l'application de sa décision, interdisant cette manifestation, conclut le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner