Nord-Kivu : les FARDC renforcent leur présence à Rutshuru pour faire face aux présumés rebelles M23


La situation est relativement calme ce mardi 23 novembre, dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, après des attaques successives de présumés rebelles M23 sur deux positions des FARDC dans le groupement Rugari, la nuit de dimanche 21 à lundi 22 novembre. 

L’armée affirme poursuivre l’opération de ratissage de la zone, mais nombreux villages restent vidés des leurs populations. 

Selon les sources de l’administration militaire du territoire de Rutshuru, l’armée a « renforcé ses artilleries », dans les zones de Mbuzi, Chanzu et Ngugo, entre autres, pour « poursuivre les assaillants en profondeur ». 

C’est dans le cadre des opérations visant à stabiliser les zones des groupements Jomba, Bweza, Kisigari et Rugari qui ont été ciblés par des attaques successives des présumés rebelles du M23, depuis le 8 novembre dernier, précise un officier militaire à Rutshuru. 

 Mais la société civile et autorités coutumières locales dans le territoire indiquent que, tous les villages autour des positions militaires incendiées lors des attaques de Ngugo et Nyesisi, la nuit de dimanche à lundi, restent vidés des leurs habitants. 

Ces derniers attendent encore que la situation se stabilise pour retourner dans leurs villages, où des tirs étaient encore entendus jusque tard la nuit dernière. 

Ces sources précisent que, ces présumés rebelles, après leurs forfaits se seraient repliés vers le Parc national des Virunga, vers la frontière avec le Rwanda et où ils sont pour l’instant poursuivis par l’armée. 

 Aucun bilan de ces opérations n’est jusqu’ici disponible.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner