Ituri : plus de 470 000 déplacés de guerre privés de l’aide médicale de MSF à Nizi et Bambou

Plus de quatre cent soixante-dix mille personnes, composées de déplacés de guerre, sont privées depuis un mois de l’appui médical de l’ONG Médecin sans frontières (MSF) à Bambou et Nizi dans le territoire de Djugu, en province de l’Ituri. Dans un communiqué de presse publié le samedi 27 novembre, cette ONG demande aux parties en conflit d’œuvrer pour le retour de la paix et permettre l’accès aux humanitaires dans cette région.

Cette situation s’observe depuis le retrait il y a un mois de MSF de cette zone à la suite de l’activisme de la milice CODECO.

Au mois d’octobre dernier, une équipe du personnel soignant de MSF était tombée dans une embuscade des combattants de la CODECO sur la route Bambu à environ 40 kilomètres au Nord de la ville de Bunia.

Deux agents de cette organisation et trois passagers qui venaient d’assister les malades dans la même zone ont été blessés par balles.

Soixante jours après, la suspension des activités de Médecin Sans Frontière, les cas de « mortalité infantile se sont multipliés », dans la zone de santé de Nizi.

Selon le communiqué de l’ong MSF, la situation sanitaire et humanitaire reste préoccupante dans cette zone qui compte environ 120 000 déplacés internes. Mais l’insécurité persiste dans la région et entrave la reprise des activités des humanitaires.

« Aujourd’hui, les conditions d’un accès sécurisé nécessaire à la reprise de nos activités ne sont pas réunies », a déclaré le coordonnateur des projets de MSF de Nizi, Stéphane Hauser.

Il regrette le fait que des civils, les blessés de guerre et les malades payent le prix de l’insécurité qui sévit dans cette zone.

« Pour pouvoir répondre aux besoins des populations affectées par un conflit meurtrier et sauver des vies, il est indispensable de préserver la sécurité de nos médecins, et de faciliter l’accès sécurisé dans les zones d’intervention, a ajouté Stéphane Hauser.

L’ONG MSF appuyait environ quatre hôpitaux de référence et plus de 30 postes de santé dans le territoire de Djugu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner