Appui de 1,5 milliards USD du FMI aux réserves de change: quelles conséquences sur le social des Congolais ?

Le Fonds monétaire international (FMI) promet de décaisser la somme d’un milliard et demi en termes d’appui aux réserves de change à la République démocratique du Congo. Annonce faite hier mercredi par la directrice générale de cette institution de Bretton Woods, à l’issue des rencontres qu'elle a eu premièrement avec le premier ministre Sama Lukonde et le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi à la cité de l'Union Africaine. Kristalina Georgieva a précisé que ce n'est pas une dette mais plutôt un appui qui est apporté dans le cadre du renforcement des réserves en devise du pays ». Elle a reconnu que le programme du FMI en RDC a progressé très bien. « L'équipe économique du gouvernement a travaillé avec nous, avec un objectif commun de réformer l'économie pour les peuples de la RDC », a-t-elle déclaré.

Questions :

-Que pensez-vous de cette promesse du FMI ?

-Quelles pourraient en être les conséquences sur le social des Congolais ?

Invités :

-Al Kitenge, Analyste économique et stratège.

-Victor Nzuzi, paysan et membre du réseau international pour l’abolition de la dette illégitime.

-Fabrice Ngabo, chercheur et consultant en fiscalité et finances.

 

/sites/default/files/2021-12/09122021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner