Après la contre-expertise, 18 Congolais en transit en Ethiopie pour Dubaï déclarés négatifs à la COVID-19

Dix-huit des soixante-dix Congolais en transit à Addis-Abeba (Ethiopie) pour Dubaï ont été déclarés négatifs après la contre-expertise obtenue par la République démocratique du Congo. Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires Etrangères l’a déclaré mercredi 15 décembre, dans une interview accordée à Radio Okapi.

En effet, la RDC a sollicité et obtenu la contre-expertise pour faire le test COVID-19 auprès des Congolais contrôlés positifs à la COVID-19 et bloqués à Addis-Abeba, alors qu’ils se rendaient à Dubaï.

Christophe Lutundula affirme avoir été dépêché à Addis-Abeba pour recueillir des informations précises concernant la situation de ses compatriotes bloqués sur place.

« A la demande des autorités Emiraties, Ethiopian Airlines a installé à l’aéroport d’Addis-Abeba une unité de contrôle de contre-test de COVID-19 », explique Christophe Lutundula.

« Il s’avère que parmi des passagers testés positifs, il y a environ 70 Congolais qui sont concernés. Je dois dire que c’est une mesure de portée générale qui concerne tous les passagers à destination des Emirats Arabes unis. Nous avons instruit l’ambassade à Addis-Abeba qui s’est impliqué dans le dossier. Elle a obtenu que le Centre médical de l’Union africaine fasse aussi la contrevérification des tests effectués à l’aéroport », indique M. Lutundula.

Avec la contre-expertise, 18 compatriotes ont été déclarés négatifs.

En ce qui concerne les 18, ils sont libres de continuer le voyage ou de rentrer à Kinshasa, poursuit Christophe Lutundula. 

Il évoque la situation de ces Congolais, leur prise en charge et les voies et moyens trouvés pour débloquer la situation avec les autorités éthiopiennes : 

« En ce qui concerne la prise en charge, elle n’est pas meilleure. Ce n’est pas ce nous pouvions attendre. Nos compatriotes manquaient le minimum qu’il faut à quelqu’un. Ils ont été acheminés vers un centre de quarantaine. On leur a donné des médicaments. On continue à suivre la situation. On s’organise pour voir comment pourvoir à leurs besoins essentiels ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner