Ituri : l’ONG Justice plus juge inopportun de réclamer le départ de la MONUSCO

Il n’est pas opportun pour une partie de la population de réclamer le départ de la MONUSCO, a estimé mercredi 15 décembre l’ONG de défense des droits humains, Justice Plus. Son coordonnateur Xavier Maki, affirme que le contexte de l’Ituri caractérisée par la dégradation de la situation sécuritaire n’est pas celui du Kasaï ou du Tanganyika.

« Au stade actuel, nous avons encore besoin de l’accompagnement de la MONUSCO, d’autant plus que les forces protectrices sont dans une situation où elles ont encore besoin de la MONUSCO », explique Xavier Maki, à l’issue de l’échange de la Représente spéciale du Secrétaire général de l’ONU, Bintou Keita a eu avec la coordination de la société civile, les ONG de défense des droits de l’homme, ainsi que des jeunes.

L’objectif de la cheffe de la MONUSCO est de s’imprégner de la situation sécuritaire dans cette province où les groupes armés ont multiplié des exactions contre la population civile.

L’Insécurité en Ituri devient de plus en plus inquiétante constatent différentes couches de la population. A cela s’ajoute la situation humanitaire des milliers de personnes déplacées que regorge l’Ituri et plus principalement dans le territoire de Djugu.

Devant Bintou Keita, la société civile a précisé que la grande préoccupation est le retour de la sécurité dans les zones affectées par les conflits armés en Ituri.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner