Ituri : accalmie à Jingunga après le meurtre de 7 personnes par des présumés combattants de la CODECO

 

Un calme précaire s’observe dans la matinée de ce lundi 17 janvier à Jingunga, village situé à 4 kilomètres de Myalibo dans le territoire de Djugu, dans la province de l’Ituri, après l’attaque des présumés rebelles de la CODECO, la veille, qui a couté la vie a sept personnes. Des sources sécuritaires renseignent que trois femmes et quatre hommes sont comptés parmi les victimes. Ils ont tous été tués à la machette. 

Les victimes de cette attaque travaillaient dans un site minier dans la même zone. Elles ont été surprises par les miliciens, alors qu’elles regagnaient leurs maisons, rapportent plusieurs sources.  

Les Forces armées de la RDC ont repris le contrôle de la zone après avoir repoussé les assaillants. 

Malgré cette présence des militaires ainsi que cette accalmie observée, les habitants vivent toujours la peur au ventre, craignant une nouvelle incursion de ces rebelles, qui circulent librement dans la périphérie, selon la société civile locale. 

Un des membres de la société civile qui a requis l’anonymat demande aux autorités militaires de renforcer la présence des FARDC dans cette zone en vue de sécuriser les habitants de ce village qui sont retournés dans leurs villages il y a à peine trois semaines. 

Le porte-parole des opérations militaires en Ituri ne s’est pas encore exprimé à ce sujet. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner