Sud-Kivu : le porte-parole du gouvernement provincial échappe à un assassinat

Un militaire des FARDC a tenté de tirer, mardi 18 janvier, sur le ministre provincial des médias et porte-parole du gouvernement du Sud-Kivu, Jérémie Zirumana Basimana, qui venait de sortir de son cabinet de travail à bord de son véhicule. Selon ce dernier, le militaire avait été vite maitrisé et amené au cachot de l’auditorat militaire de Bukavu.  

« Il était 16h30’ quand je sortais de mon bureau avec certains membres du cabinet, d’un coup il y a eu un militaire bien armé qui est arrivé. Il y avait beaucoup de véhicules qui passaient, mais quand mon véhicule est arrivé, directement il a chargé son arme avec la position de tir. Mon garde du corps a sauté et a pris aussi la position de tir. Et le militaire a demandé à mon garde du corps de reculer de 5 mètres en insistant qu'il cherche seulement celui qui est à l’intérieur. Et quand on s’est rendu compte qu’il voulait lancer des balles sur nous tous, je me suis caché derrière le siège du chauffeur », témoigné Jérémie Zirumana Basimana.  

Selon toujours lui, le militaire continuait à avancer et tous les passagers se sont enfuis.  « Nous avons sauté du véhicule, chacun a pris sa destination. Moi j’ai pris la destination vers un enclos et directement j’ai fermé la portière », a poursuivi le ministre provincial. 

Jérémie Zirumana invite les autorités compétentes à ouvrir une enquête pour connaître le vrai commanditaire : 

« Maintenant, on est en train de solliciter une audience en flagrance pour qu’il (le militaire) dise celui qui l’a envoyé et comment il est parvenu à vouloir m’assassiner ; parce que c’est moi qu’il cherchait. » 

L’auditeur militaire du Sud-Kivu confirme cette information. Et il assure qu’une audience en flagrance sera bientôt tenue contre « ce militaire, qui est un élément de l’auditorat. » 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner