Manifestations contre l'état de siège : les commerçants ferment leurs portes à Beni


Les manifestations des jeunes contre l'état de siège lundi 24 janvier a poussé la plupart de commerçants à fermer leurs boutiques.

Ces commerçants rencontrés dans les rues du quartier commercial de Matonge disent avoir baissé leurs grilles de peur de voir leurs marchandises pillées.

Pour eux, les villes mortes n’apportent rien, seul le dialogue peut être constructif. Ils appellent les autorités à redoubler d’efforts afin que la mutualisation des forces engagées pour ramener la paix dans la région de Beni ne porte ses fruits.

« Nous, cette grève ne nous engage pas, sauf on craint seulement que nos marchandises soient volées. Pour les autorités de la province du Nord Kivu, nous demandons la paix en ville de Beni. Et nous demandons à la population d’être calme car nos militaires FARDC ainsi que ceux de l’Ouganda travaillent. D’ici quelques moments, nous aurons la paix dans notre ville de Beni », a indiqué l’un des commerçants, Moïse Kangima.

Par contre, au marché central de Kilokwa, les activités ont tourné normalement.

Quelques officines pharmaceutiques ont ouvert aussi leurs portes en début d’après-midi, ce lundi.

Mais, les activités scolaires ont été paralysées dans les écoles de la partie Ouest de la ville.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner