Beni : échauffourées entre les forces de l’ordre et les jeunes qui exigent la fin de l’état de siège

 La ville de Beni s’est réveillée ce lundi 24 janvier, sous une forte tension, dans la commune de Mulekera. Des échauffourées opposent en effet, les forces de sécurité congolaises aux manifestants qui exigent la fin de l’état de siège. 

Si dans le centre-ville, la circulation reste normale, ce n’est pas le cas dans la partie ouest de la ville. Là-bas, des manifestants, pour la plupart, des membres de groupes de pression, qui réclament la « fin de l’état de siège qu’ils jugent inefficace », ont placé dès la nuit, des barricades sur certaines artères des quartiers tels que Butsili, Kanzulinzuli, Kalinda, Macampagne, Kangayembi, … 

Ceci, malgré un important dispositif sécuritaire mis en place depuis le dimanche 23 janvier, dans les endroits chauds de la ville afin de contenir toute tentative de manifestation. 

 Des tirs à balle réelle et à gaz lacrymogènes ont été mis à contribution afin de contenir les manifestants, mais, sans succès. Des manifestants ont riposté par des jets des pierres contre les FARDC et la police.    

 Les organisations de la société civile qui s’opposent depuis dimanche dans la soirée à cette initiative de la jeunesse, appellent à un « dialogue entre les manifestants et les autorités de la ville ». 

 Lors de la parade tenue le dimanche, le patron de la police dans la ville de Beni avait aussi demandé aux initiateurs de la manifestation de sursoir à celle-ci, mais, sans succès. 

 Pour l’instant, la ville reste quadrillée par les forces de sécurité. Les unités de la police sillonnent les quartiers et quelques jeunes ont été interpellés. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner