RDC : le CALCC appelle Félix Tshisekedi à amnistier Ngoy Mulunda


Dans un communiqué publié mercredi 26 janvier à Kinshasa, le Conseil de l’apostolat des Laïcs catholiques du Congo (CALCC) demande au Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, d’étendre sa mesure discrétionnaire d’amnistie en faveur du Pasteur Ngoy Mulunda, détenu en prison il y a une année « pour des raisons d’opinion ». 

Le président du CALCC, Jean-Bosco Lalo, a aussi condamné « la barbarie » qui a caractérisé la répression du 18 janvier 2022 contre les Congolais qui ont pacifiquement manifesté à Lubumbashi pour la libération du pasteur Ngoy Mulunda. 

Cette manifestation, affirme-t-il, entre dans l’esprit du communique du CALCC du 13 janvier, demandant que la récente mesure d’amnistie du Chef de l’Etat soit étendue à d’autres détenus d’opinion. 

Le CALCC demande également que des sanctions sévères soient prises contre les auteurs des violences survenues lors de la marche du 18 janvier 2022 à Lubumbashi. 

L'ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Daniel Ngoy Mulunda, a été arrêté le lundi 18 janvier 2021 dans sa résidence à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, « pour incitation à la haine et propos séparatistes ».
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner